vendredi 12 décembre 2008

L'ORDRE DU MONDE [carnets]




Photo: Photo Gratien Tremblay (Le Réveil)
Le président Jean Laflamme accompagne les boursiers Ian Gailer, Dario Larouche,
Sonia Boudreault, ainsi que le conseiller arts, culture, communautaire de Saguenay,
Luc-Michel Belley.


Ma saison hivernale sera consacrée à la préparation d'une résidence théâtrale, mise sur pied par le Théâtre 100 Masques - subventionnée par la Fondation TIMI - qui se tiendra en mars et qui aura (sous ma direction), comme objectif principal, de mettre à l'essai, avec une équipe interdisciplinaire, mon dernier texte, L'ORDRE DU MONDE éclats scéniques [fluctuations dramatiques sur fond existentialiste amplifié].

La création n'est pas la réponse à une demande de salut, mais, au contraire, elle est une autre question posée par rapport à une réponse de salut que nous venons de recevoir ou de donner et qui, forcément, à long terme, n'est pas satisfaisante. (Claudia Castelluci, Les Pèlerins de la matière)... Dans ce cas-ci, c'est une élaboration du vide, de la vacuité de l'existence. C'est une ronde de mots mettant en relief la redondance syntaxique, un no man's land où tout est questionné, remis en question et rejeté...

Le travail se fera sous forme de laboratoire intensif d'une durée d'une seule et unique semaine. Les quatre premiers jours seront dédiés au débroussaillage et à l'analyse dramaturgique; à une première mise en forme en équipe interdisciplinaire (à partir d'échanges, de discussions, de recherches, etc.)

À compter de la quatrième journée (et les journées subséquentes), il y aura représentation publique. Après chacune de ces représentations, il y aura une discussion/table ronde avec les spectateurs pour orienter le travail de la journée suivante dans le but (audacieux!) d'arriver, au bout de la semaine, avec une véritable amorce de l'élaboration d'un langage scénique spécifique.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: