mercredi 6 mai 2009

Le Théâtre C.R.I. embauche...


Le Théâtre C.R.I. «ouvre» trois postes (subventionnés par le Centre Local d'Emploi) à combler dans les prochaines semaines... d'une duré, chacun, de trente semaines. Il faut toutefois, pour appliquer, être admissible à ce genre de projets...

Les trois postes sont:

TECHNICIEN EN INFORMATIQUE
Concevoir, réaliser et programmer différents documents WEB (vidéo-pub, images graphiques, etc.) servant à promouvoir la pratique théâtrale et les activités du Théâtre CRI. Assurer la mise à jour du site WEB. Chercher à développer d’autres façons originales de nous afficher sur le WEB. Participer à la réalisation de divers matériaux promotionnels (dépliants, programmes, affiches, etc.).

AGENT DE PROMOTION
Planification et organisation des activités promotionnelles (conférence de presse, publicité etc.). Responsable des communications auprès de divers intervenants et du développement stratégique d’un plan promotionnel. Préparation des divers documents promotionnels, assurer le suivi des dossiers en regard du plan de travail préétabli.

MANOEUVRE EN CONSTRUCTION
Planifier et diriger les diverses opérations touchant à l’entreposage de matériaux et au réaménagement de nos espaces de travail. Mise en place d’un dispositif de rangement pratique de nos équipements (décors, costumes, accessoires). Construction d’espaces de rangement et de mobiliers. Entretien des matériaux et des espaces. Construction et réalisation des décors de la prochaine production théâtrale. Participer aux différentes étapes de la production.


Pour plus d'informations, communiquer avec Guylaine Rivard ou Marilyne Renaud, en téléphonant au 418-542-1129...
____________________________

Bien qu'en soit la mesure est profitable pour les organismes culturels, elle est toutefois problématique pour quiconque tente de persévérer dans ce milieu... milieu fort précaire... par conséquent, dépendant du CLE et qui a beaucoup de difficulté, par ailleurs, à pérenniser ses emplois. Pour lire d'autres montées de lait du genre, se rapporter au billet du 13 mai 2008.

Je comprends cependant tous les organismes qui, pour se développer, font appel à ce type de subventions salariales... N'empêche que la réalité me navre... en m'éliminant du coup.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: