lundi 29 juin 2009

Le Médecin malgré lui... [quelques notes]


Le début des représentations approche à grand pas...

Alors que les comédiens enchaînent le spectacle encore quelques fois et que l'équipe de concepteurs achève tout ce qui relève de l'esthétique, reste peut-être la plus importante des tâches (et la plus complexe parce qu'elle relève alors d'autres intervenants): la promotion.

Bien qu'une soixantaine d'affiches orne(nt?) les vitrines de la rue Racine, elles semblent pourtant éparses... Mais les affiches font plus office de pense-bête que de véritable attrait et ce n'est pas nécessairement le moyen le plus efficace d'attirer les gens.

Bien qu'il y ait eu divers communiqués au cours des dernières semaines et quelques articles et encarts dans diverses publications, on ne parle pas assez de la production pour créer une attente...

Il nous faut donc quatre choses - outre le fait de propager le mieux possible la bonne nouvelle moliéresque! - pour promouvoir le spectacle: 1- des entrevues... moments clés qui drainent vers notre cahier de réservations plusieurs appels!; 2- de la publicité... si les moyens financiers le permet; 3 - des critiques et des comptes-rendus; 4 - un bouche-à-oreille rapide et positif...

Sur ce dernier point... Nous comptons beaucoup sur le bouche-à-oreille pour diffuser les informations et inciter les gens à venir nous voir. Cette année, nous misons sur une première spécial médecins: 100 spectateurs issus du milieu hospitalier... et sur les billets de faveur (en tout, 240) distribués aux soixante donateurs pour que ceux-ci se fassent par la suite porte-paroles de l'événement...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: