vendredi 16 octobre 2009

De la lecture à votre assiette...


Pour faire suite au billet précédent (le communiqué du Festival des Mets et des Mots), je tiens à préciser qu'il n'est pas évident de mettre en lecture des textes qui, bien qu'écrits pour l'occasion, n'en demeure pas moins plus à même d'être lus chacun pour soi que théâtralisés. Car oui, c'est avec ce genre d'exercice que l'on peut se rendre compte de la différence entre un texte qui trouve son aboutissement sur papier et un autre qui ne trouvera sa force que lorsqu'il se muera en paroles... bref, le principe de l'écriture dramatique. Une différence marquée notamment par la syntaxe, le rythme et le souffle.

Par ailleurs, e danger est grand: il est facile de les dénaturer par le mouvement ou le personnage, heurtant possiblement la sensibilité de l'écrivain.

La mise en oeuvre de cette activité (la lecture) pose également problème... Les prestations doivent avoir lieu en cours de repas, pour un public réuni d'abord et avant tout pour la gastronomie. Il faut donc réussir à attirer leur intérêt et le maintenir par la suite. Il arrive parfois que cinq minutes semblent durer des heures!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: