dimanche 11 avril 2010

Au théâtre, cette semaine! (du 11 au 17 avril 2010)


Mercredi - 14 avril 2010
Salle 1 (Centre des Arts, Chic.), 16h

Les dirigeants des 6 compagnies de théâtre oeuvrant principalement sur le territoire de Saguenay (à savoir le TAC, les TH, la Rubrique, le C.R.I., le 100 Masques et le Faux Coffre) sont conviés à une rencontre pour discuter du projet de publicité conjointe présentée par M. Claude Bérubé.

Jeudi et vendredi - 15 et 16 avril 2010
Salle de répet. (Centre cult. Jonq.), 20h

La Rubrique reçoit le très remarqué Morceau de peur , une production du Magnifique Théâtre. Écrit par Michel Lavoie - qui agit également à titre de metteur en scène (en compagnie de Julien Schmutz) et de comédien - Morceau de peur est inspiré de son combat contre le cancer. Avec humour, poésie et sincérité, il raconte son histoire qui, loin d'être une complainte déchirante, aborde le sujet de nos angoisses les plus profondes. (N.B.: Pour chaque billet vendu, 5$ ira à la Société Canadienne du Cancer.)

Jeudi à samedi - du 15 au 17 avril 2010
Salle Lionel-Villeneuve (Roberval), 20h

Le Théâtre Mic-Mac entame sa troisième série de représentations de La Défonce de Pascal Chevarie dont je signe la mise en scène. Pour plus de détails, cliquer sur La Défonce dans la colonne de gauche de ce blogue, dans la section Libellés.

Samedi - 17 avril 2010
Salle Pierrette-Gaudreault (Jonq.), 13h30

Le Théâtre La Rubrique reçoit (et peut-être y a-t-il des rendez-vous scolaires dans les jours précédents cette représentation?) Baobab, une production du Théâtre Motus en coproduction avec la troupe . Dans cette région d'Afrique, où une sécheresse sévit depuis très longtemps, se dresse un baobab millénaire. Voilà qu'un jour, de ce baobab naît un oeuf et, de cet oeuf, un petit garçon. Les villageois découvre qu'il est le seul capable de libérer la source d'eau. Débute alors une grande quête où seul le courage d'un enfant peut changer le monde.

Voilà ce que je sais. Si j'oublie des trucs, qu'on me le fasse savoir...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: