jeudi 29 avril 2010

Pendant ce temps, dans une capitale culturelle du Canada...

Sisyphe, par Franz von Stuck (1920)


Décidément, le climat demeure morose dans le milieu culturel...

Entre les déchirements relatifs à la salle de spectacle et les tribulations en vue de sauver le Théâtre du Saguenay de la faillite pendant que s'affiche le dernier né des diffuseurs... entre les demandes répétées (et justifiées) des uns, les coups de gueule des autres et le silence de la plupart des élus et hauts responsables du secteur culturel... devant l'anémique soutien populaire... devant le retard de plus en plus significatif des réponses du Conseil des Arts de Saguenay... devant la fatigue qui s'installe, le découragement qui affleure et l'indifférence qui pointe je me prends de plus en plus souvent à songer à mon avenir et, ô surprise, à envisager de poursuivre hors de la région.

Oui... Il semble bien que notre capitale culturelle souffre de sa propre existence... où tout est toujours à refaire.
___________________________________

AJOUT: C'est dans ce contexte que le Conseil des Arts de Saguenay convoque au Lobe, demain, à 16h, tous les artistes et dirigeants des organismes soutenus au fonctionnement. Comment ne pas se laisser aller aux plus sombres spéculations?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: