jeudi 24 juin 2010

Corneille anecdotique...



Selon l'anecdote, le grand Pierre Corneille - l'auteur du Cid, de Cinna, de Polyeucte et de tant d'autres succès de la littérature dramatique française classique - était, à la ville, un homme affublé d'une parole embarassée... Grandiose dans ses écrits; médiocre dans le discours usuel... Voici un petit portrait en vers qu'il écrivit lui-même et qu'il envoya à Pélisson (?):



Connaître ce genre de truc ne change probablement en rien l'image que nous avons de nous-même au Saguenay... mais après tout, aujourd'hui, c'est congé férié (et ce sextain ne me donne pas envie de m'approcher de ce grand auteur qui m'ennuie depuis toujours...)! Bonne St-Jean-Baptiste!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: