mercredi 2 juin 2010

Leçon d'humilité...

Hier, je me suis retrouvé dans un camion avec une personne que je venais de rencontrer (en fait, c'est le frère d'un ami et nous allions l'aider à déménager...).

Nous roulions et, comme le veut l'usage, nous parlions de nos métiers respectifs. Et moi de dire que je travaillais en théâtre à Chicoutimi mais aussi occasionnellement avec le Théâtre Mic Mac de Roberval.

C'est alors que cette personne nouvellement rencontrer me dit qu'il allait au théatre... dont à Roberval... et qu'il avait vu dernièrement une pièce qui se passait dans le bois, un drame violent, dans un espace fait de panneaux... et il ajoute qu'il n'avait pas aimé du tout, que ce décor l'avait dérangé comme spectateur, etc...

Un petit malaise s'est installé quand je lui ai répondu que ce spectacle (La Défonce pour ceux qui ne l'aurait pas compris) était ma dernière mise en scène.

Cette petite scène cocasse me convainc que malgré tout les éloges qu'on peut recevoir, il y aura toujours d'autres spectateurs qui n'aimeront pas mais qui se tairont (à moins que la situation fasse qu'ils ne savent pas qu'ils s'adressent aux personnes concernées) et qui laisseront passer. Dommage. Car il est stimulant d'avoir, après coup, à justifier et motiver ses choix!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: