samedi 18 septembre 2010

Encore des ManiganSes... 8


Cabaret Gainsbourg du Théâtre Pupulus Mordicus (Québec)... et voici leur site internet: www.pupulusmordicus.qc.ca.

Cette compagnie qui nous a donné, dernièrement (enfin, il y a peut-être un an ou deux) un fameux Jacques et son maître d'après Kundera, revient (avec encore une représentation ce soir, à 21h, à la salle Pierrette-Gaudreault) avec un spectacle fascinant: le Cabaret Gainsbourg.

Fumée de cigarette et vapeurs de bourbon nous plongent dans l’atmosphère des années 60,70 et aiguisent nos sens à l’arrivée fantasque de Serge Gainsbourg. Voilà que des marionnettes s’animent et tirent les fils d’un cabaret consacré à cet homme hors norme. Rêve et cauchemar, poésie et quotidien, charme et provocation composent la trame de ses chansons.

Chacune des chansons devient prétexte à créer des tableaux magnifiques, parfois touchants, souvent drôles et toujours poétiques. Une folie qui se déculple sous le plaisir manifeste des interprètes... dont la magnifique Valérie Laroche à la voix chaude et puissante, aux gestes doux et sensuels. Ces interprètes - qui passent du jeu à la musique à la manipulation de marionnettes - font preuve d'une polyvalence épatante, d'une rigueur flamboyante, d'une grande maîtrise de la scène et de bien d'autres choses qui se mériteraient également d'autres qualitatifs.

Des images saisissantes (comme le tableau qui se crée en temps réel ou celui des poissons et des méduses) et des saynètes rigolotes (comme celle des champignons musiciens et la chaude petite fille ou celle de la balade en voiture, les cheveux dans le vent) portées par la musique et les chansons de cet auteurs prolifique et iconoclaste qu'est Gainsbourg...

L'une des forces de ce spectacle est, selon moi, de ne pas jouer sur les grands tubes de celui-ci (par exemple, ses archi-connues chansons interprétées par BB) mais bien de se pencher et de se construire sur une période qui, à moins d'être un fan fini du chanteur à la cigarette, reste toujours un peu dans l'ombre d'une œuvre imposante.

Décidément, un spectacle fort... et bonne chance à ceux qui veulent y aller ce soir et qui n'ont toujours pas de billets!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: