dimanche 26 septembre 2010

Le Concertgebouw de Bruges

Dans la catégorie «Nous aurions dû avoir une nouvelle salle» dont je fus et suis toujours un ardent partisan, voici, après une salle en détritus présentée hier, un autre clin-d'oeil outre-atlantique qui mériterait une nouvelle catégorie «Eux ils l'ont l'affaire!»

Bruges, petite (et magnifique) ville belge de quelque 117 ooo habitants (enfin, probablement s'agit-il de la région...) - soit près de 30 000 habitants de moins qu'à Ville Saguenay - a choisi, juste avant d'obtenir le glorieux titre de - tenez vous bien! - Capitale culturelle de l'Europe, en 2002, de se construire une grandiose salle de concert en son centre, le Concertgebouw.

Le Concertgebouw de Bruges (photographie: moi-même!)

Pour voir d'autres photos plus parlantes, voir ce lien.

L'imposante salle de concert de Bruges (Concertgebouw) se dresse sur le Zand, la place centrale de la vieille ville, et écrase les édifices environnants. Malgré son volume et sa modernité angulaire, elle donne l'impression d'être là depuis des siècles. [...] Définie par sa géométrie simple mais puissante, la salle semble descendre depuis le haut de la place en une série de plans inclinés. Ces pentes - tout comme la teinte de terre-cuite qui recouvre sa surface - rappellent les toits de la ville. [...] Cette salle de concert évite le spectaculaire, mais possède une intensité et une précision qui marquent durablement le spectateur. (Les 1001 merveilles de l'architecture, éditions du Trécarré, 2009)

Une telle description donne à rêver à ce qu'il aurait pu être écrit sur une salle de spectacle toute de bois (c'est la mode!) sur la zone portuaire de Chicoutimi!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: