lundi 22 août 2011

C'est aussi ça, le théâtre...

Le Théâtre Hors du Commun (fondé depuis déjà 4 ans et dirigé par Sarah Bernard à même l'arrière-cour de son domicile!) a donné deux représentations suite à la série d'ateliers que les participants ont suivi, à l'extérieur, beau temps mauvais temps, tout au cours de l'été... et plus!

La première équipe à passer était composée de deux dames qui montaient sur les planches pour la première fois. Elles avaient à rendre un extrait de la pièce Le Défunt de René de Obaldia.

La seconde équipe réunissant d'autres débutants et des plus expérimentés se sont lancé dans une création collective, Mère supérieure, à partir de contraintes textuels: bouts de pièces connues, monologues à écrire, publicités, expressions, phrases, etc. Le résultat est somme toute assez intéressant alors qu'une série de personnages viennent pleurer sur la tombe de leur mère avant que de ne pleurer sur leur propre vie.

Enfin, la dernière équipe est celle des plus anciens, des piliers de la petite compagnie qui sont en activité depuis déjà plusieurs mois (depuis l'automne dernier) pour écrire leur pièce, L'argent n'a pas d'odeur, sous les conseils avisés de Martin Giguère. L'action s'y déroule sur un terrain de camping convoité pour les ressources naturelles de son terrain...

Le travail de tous ces gens a du mérite et constitue une initiation théâtrale honnête. Bien qu'artistiquement la mise en scène montre quelques faiblesses (notamment dans la mise en espace des deux premières parties), la direction d'acteur est cohérente et efficace et un soin est apporté à l'esthétique de l'ensemble.

Du lot ressortent certains participants par leurs aisance et leur talent naturel en scène: Carol Émond, Madeleine Gagnon, Tricia Scisson.

Bref, en tout, ce sont près de 120 spectateurs qui ont envahi la cour de Mme Bernard pour voir toute cette gang de théâtreux présenter le résultat de leurs efforts.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: