vendredi 9 décembre 2011

«On se casse les noisettes! » [Carnet de mise en scène]


Si la nuit porte conseil, celui-ci, quand il se multiplie, empêche de dormir. Alors voici donc quelques points directement issus d'une insomnie chronique.

Pour On se casse les noisettes!, les points importants (voire nécessaires!) pour les comédiens, alors qu'ils monteront en scène dans quelques heures pour la première:
  • Engagement de tout le corps et de tout l'esprit dans ce spectacle.
  • Engagement de tout le corps et de tout l'esprit dans le collectif. Ce ne sont pas des solos. Il doit y avoir une réelle symbiose sur la scène.
  • Conscience de son corps, de ses actions et surtout, de ce qu'il provoque chez le spectateur.
  • Confiance en ses capacités.
  • Contrôle de l'ensemble de celles-ci.
  • Confiance dans l'efficacité des numéros.
  • Précision.
  • Plaisir dans l'exécution de tout les numéros.
  • Commencer doucement en mettant de plus en plus d'intensité et de folie au cours des numéros (finalement le contraire de ce qu'ils font, soit de commencer très fort et de s’essouffler en cours de route...).
  • Importance accrue, vue le contexte de création et d’exécution (semi-canevas), de l'écoute du partenaire et des réactions de la salle.
  • Aisance et calme (deux éléments essentiels pour se lancer dans les numéros comiques).
  • Re-plaisir dans l'action.
  • Enfin, le principal à mon avis: garder à l'esprit que le partenaire le plus important demeure le public. En ce sens, il est primordial de lui ménager une ouverture, de le prendre comme complice, de jouer avec lui.

Sûrement y aura-t-il d'autres points qui s'ajouteront durant cette longue journée qui commence. Mais le reste sera transmis directement aux comédiens.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: