lundi 17 septembre 2012

Parcours d'un spectateur...3

Autre journée, autres spectacles.

En ce petite dimanche - le dernier de l'été - nous sommes allés voir deux autres présentations dans le cadre du Festival International des Arts de la Marionnette à Saguenay. Deux trucs complètements différents.


D'abord, nous avons vu Le Sens des fils, de la Compagnie Jordi Bertran. Dans une représentation d'une heure, le grand maître et son acolyte présente une dizaine de marionnettes à fils (dans un savoir-faire exquis!) faisant intervenir, sur scène, de grands personnages tels Édith Piaf et Charlot.

Bien que doué et solidement en contrôle de ces (et ses) objets, bien que touchant par moment, les numéros restent toutefois plus souvent qu'autrement du côté de la démonstration.





Par la suite, changement de salle, changement d'univers.

Nous nous sommes rendus à l'une des représentation de Joseph-la-tache par le NTE. Un objet hétéroclite qui moi, m'a beaucoup plu.

Sur un mur aux couleurs ringardes, neuf boîtes à curiosités... et une histoire rocambolesque: Joseph, qui aime bien la tache de naissance qu'il a sur la joue, la voie un jour disparaître et se lance à sa poursuite. D'une boîte à l'autre, il la découvre... ainsi qu'un autre Joseph: Joseph Staline, Joseph K., Joseph-Maurice Ravel, Joseph tout court, etc.

Douze minutes sans prétention. Douze minutes qui font sourire d'abord par l'histoire, puis par les nombreuses références littéraires et visuelles qui s'accumulent.
 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: