mercredi 10 mars 2021

Théâtre = détournement d'argent et de valeurs!

Que nous apprend la Gazette des campagnes: journal du cultivateur et du colon (publié à Ste-Anne de la Pocatière) en ce 28 février 1884? C'est assez simple: le théâtre c'est encore une fois le mal! Il est corrupteur (surtout, bien sûr, pour ces pauvres femmes et leurs filles spectatrices qui deviennent par la suite des parangons de l'adultère et du vice, rien de moins) et on y dépense cet argent qui aurait pu servir de plus grandes œuvres chrétiennes... 

(Je ne publie ici que le coeur de l'article, expurgé de ses références aux Pères de l'Églises, qu'on peut retrouver ici sur ce blogue.) 


Dommage que les temps changent. Les comédiens et comédiennes d'aujourd'hui auraient sûrement aimé pouvoir encore se vautrer couverts de soie, ruisselant de pierreries, vivant dans le luxe des orgies et des festins. Mais notre soie sent plus souvent qu'autrement la poussière, le vieux costumier et les artistes antérieurs. Nos pierreries viennent du Dollorama ou de chez Ardène. Nos festins sont chiches. Pour les orgies... je laisse ça à chacun. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: