dimanche 7 février 2010

La Défonce [Carnet de notes]

Photographies: Dario Larouche

Ces quelques photos donnent une bonne idée du travail qui s'effectue au Théâtre Mic Mac présentement pour la création de La Défonce de Pascal Chevarie: répétitions, réalisation de la scénographie, prototypes de panneaux, tests, conception des costumes, etc.
_______________________________________

Et d'un autre! Le week-end à Roberval fut profitable! Le travail intensif, quoiqu'épuisant, est fort efficace (épuisant parce qu'il faut vaincre la pudeur, plonger dans l'horreur, et penser à une réception du spectacle sur 360°!).

Nous avons pratiquement terminé la mise en place préliminaire de la pièce (c'est, en quelques sortes, un débroussaillage physique, un défrichage du texte par le corps et la scène)... ce qui nous place une fin de semaine en avance sur notre planning.

Je crois beaucoup en cette façon de travailler.

Premièrement, il s'agit de bien rythmer le texte par le geste et le mouvement, de donner aux comédiens, une base scénique rigoureuse par le placement qui se développera et se bonifiera avec l'aisance et le plaisir de s'abandonner à lui. Car faire rapidement ce canevas implique que les comédiens pourront le faire et le refaire souvent... très souvent. Et chaque enchaînement sera l'occasion de placer de nouvelles intonations, de préciser un geste, un regard, d'ajuster le tempo, de solidifier l'ensemble. Cette façon de faire construit également, peut-être plus que ce que l'interprète croit, le personnage, le ton, la dynamique. C'est un travail en chantier permanent, un métier à tisser, de la fine ciselure...

Et peu à peu surgit la production.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: