mercredi 17 décembre 2008

L'essence du théâtre

Romeo Castelluci (photographie: Christophe Raynau de Lage)

Petite citation de Romeo Castelluci tirée de l'essai Les Pélerins de la matière (recueil des écrits récents de cet homme de théâtre), p. 32:

L'orientation iconoclaste du théâtre est un mouvement vers l'essence, pas vers l'essentiel. L'essence, c'est le bios, la pleine propulsion biologique de l'oeuvre, son ardeur fomentante et sa capacité séductrice. Ce qui n'est pas vital pour le corps de ton théâtre doit être impitoyablement écarté, et ce n'est pas pour autant une chose superflue: ce peut être, c'est toujours, une chose essentielle. [...] Par essence, on ne veut pas parler ici de synthèse, mais d'un résultat de l'intimité: non pas de la situation de notre place dans le monde, mais du monde en nous, vivant parmi les vivants.

Ce praticien, considéré comme un chef de file de l'avant-garde théâtrale contemporaine, fonde son travail sur cette recherche de l'essentiel... du moins, l'écrit-il. Avec un chapitre sur le rejet de la technique... bien que, d'autres parts, il semble l'utiliser abondamment.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: